orthopedie-brest.fr

Centre de chirurgie orthopédique et de traumatologie du sport

Situé dans la Clinique de Keraudren à Brest,
le Centre de chirurgie orthopédique et de traumatologie du sport Kéraudren
regroupe sept chirurgiens complémentaires.

INFORMATIONS MEDICALES

> Retournez à la page Informations médicales

Les instabilités de rotule

Dr Pierre

La luxation de rotule

Il s’agit d’un traumatisme du genou où la rotule se déboîte du genou et part vers l’extérieur la plupart du temps. Il s’agit d’un traumatisme douloureux qui peut survenir spontanément sans choc ou bien lors d’un contact ou d’un faux mouvement. La plupart du temps, la rotule se replace spontanément et le genou gonfle en rapport avec un saignement articulaire. Dans quelques cas la rotule reste luxée.

Rotule luxéeRotule en place avec petit fragment osseux détaché lié à la luxation

Le diagnostic peut être évident lorsque le patient arrive en consultation ou aux urgences avec la rotule luxée. Parfois lorsque la luxation est spontanément réduite le diagnostic peut être difficile. L’interrogatoire permet de savoir : s’il y eu d’autres épisodes identiques, quel est le traumatisme et si il y a une notion "d’instabilité”. Les examens complémentaires sont simples : en premier lieu la radiographie standard. Elle permet parfois de retrouver des stigmates de luxation récente ou ancienne (cf. photo de droite ci dessus). Elle permet de voir si la rotule n’est pas en permanence “subluxée” : c’est-à-dire prête à se déboîter. Et elle permet de nous informer sur la forme de la rotule et du fémur car certaines formes (dysplasie) de fémur et de rotule entraînent une instabilité rotulienne.

Dysplasie rotulienneSubluxation externe de la rotule en vue arthroscopique

Dysplasie fémoraleDysplasie fémorale

> Traitement

Devant un premier épisode de luxation, le traitement est médical avant tout. Il consiste bien évidemment, si la rotule, n’est pas réduite spontanément, à la remettre en place sous antalgique éventuellement sous anesthésie si cela est trop douloureux. Le genou sera ensuite immobilisé légèrement dans une attelle amovible à garder en moyenne 3 semaines. La rééducation sera initiée immédiatement afin de mobiliser, dans l’axe uniquement, le genou. Cette rééducation aura aussi pour but de stimuler le quadriceps qui aura spontanément tendance à fondre. L’appui sera autorisé. On y associera des médicaments à but antalgique et éventuellement des anti-inflammatoires et on vous conseillera de glacer votre genou. Votre genou sera éventuellement ponctionné uniquement si l’hématome intra-articulaire est hyper-algique, car les risques infectieux d’une ponction articulaire ne sont pas nuls. Devant une première luxation : une bonne rééducation et un traitement adapté permet dans la plupart des cas d’éviter une récidive notamment s’il n’y a pas d’anomalie anatomique de la rotule et du fémur (dysplasie). La survenue de nouveaux accidents de luxation conduira à réaliser un bilan radiographique plus poussé (IRM, SCANNER) et en fonction du résultat, de proposer un traitement chirurgical adapté.

Les luxations récidivantes de rotule

Dans certains cas la luxation de rotule n’est pas un épisode isolé et il existe une véritable instabilité de rotule. Il y a plusieurs causes à cette instabilité :

  • • soit il s’agit d’anomalies osseuses et on parle alors de dysplasie soit rotulienne, soit fémorale 
  • • soit il s’agit d’anomalie des “ligaments”

Les Dysplasies

Trochlée fémoraleDysplasie fémoraleParfois on parle aussi de dysplasie fémoro-patellaire (patella : la rotule)

En fait, il s’agit d’une mauvaise forme de la rotule et/ou de la trochlée fémorale. Cette dysplasie est congénitale.

Dysplasie rotulienneNb : la trochlée fémorale est la partie basse et antérieure du fémur qui s’articule avec la rotule, elle a une forme de gorge comme une poulie. Pour comprendre le mécanisme il faut s’imaginer la rotule comme étant une corde dans une poulie si la gorge de la poulie est plate alors la corde “rotule” peut facilement sortir (luxation).

Les ligaments retiennent la rotule à l'intérieurCela peut être aussi lié à une position trop en dehors de l’insertion du tendon rotulien (tendon qui part de la rotule pour aller sur le tibia) et alors la rotule est tirée mécaniquement vers l’extérieur (cf. schéma ci-contre).

Cela peut être aussi une combinaison de tous ces facteurs précédents.

 

Les problèmes liés à une “distension ligamentaire” ou à un problème musculaire.

Les ligaments retiennent la rotule à l'intérieur> Les “distensions capsulo-ligamentaire”

Pour comprendre ce qui ce passe, il faut savoir que la rotule est maintenue en place par 2 ligaments qui sont appelés “aileron rotulien”. Il y en a un en dedans et un en dehors.Si l’aileron interne est distendu alors la rotule aura tendance à partir en dehors.

> Traitement

Le traitement des dysplasies est principalement chirurgical.

Les ligaments retiennent la rotule à l'intérieurIl existe plusieurs techniques :

  • Technique agissant sur l’insertion du tendon rotulien sur le tibia : transposition ± abaissement de la TTA (tubérosité tibiale antérieure).

Intervention de courte durée (30 mn), laissant une petite cicatrice en dehors du genou. Le séjour est de 2 jours en moyenne à la clinique lié à la présence d’un drain pour éviter l’hématome.

L’appui est immédiat et le genou est simplement immobilisé dans une attelle antalgique pendant 3 semaines. La rééducation est immédiate.

Cette intervention peut laisser des petites douleurs antérieures liées aux vis qui sont sous la peau.

  • • Technique agissant sur la trochlée afin de rendre une trochlée fémorale plus creuse. Il s’agit d’une intervention rare.

Le traitement des “laxités”

Plusieurs techniques :

  • soit on réalise une plastie (transfert) du vaste interne (le vaste interne est un des chefs musculaires du quadriceps). Ainsi on retend en interne et on limite la sub-luxation externe de la rotule.
  • soit on sectionne l’aileron externe afin de limiter la traction vers l’extérieur de la rotule. On y associe fréquemment une re-tension de l’aileron interne.

La section isolé de l’aileron externe peut se réaliser sous arthroscopie en chirurgie ambulatoire.

Les suites opératoires sont les mêmes que pour une transposition de TTA (cf. ci-dessus).

> Indications

Le traitement des syndromes rotuliens

Il n’y a pas d’indication chirurgicale sauf quelques cas rares où il existe une anomalie anatomique. Cf. Syndrome rotulien

Les instabilités de rotule

Les indications dépendent principalement du souhait du patient, de la gêne et des causes anatomiques de l’instabilité. Votre chirurgien prescrira les examens complémentaires nécessaires afin d’affiner cette indication (IRM, Scanner…).

Il n’y a pas d’indication type, par contre il faut savoir que l’âge peut empêcher de réaliser certaines techniques notamment chez l’enfant ou les gestes osseux sont limités par la croissance.

> Suites

Le séjour est de 2 jours en moyenne, lié à la présence d’un drain pour éviter l’hématome.

L’appui est immédiat et le genou est simplement immobilisé dans une attelle antalgique pendant 3 semaines. La rééducation est immédiate.

La rééducation peut se faire soit chez votre kiné habituel ou bien en centre de rééducation.

L’arrêt de travail est fonction de l’activité mais il est en moyenne de 6 semaines.

La reprise des sports peut s’envisager à partir du 3me - 4me mois post-opératoire.

 
 
Chirurgie du genou à Brest

CONTACT & PLAN D'ACCES

Carte du centre d'orthopédie et de traumatologie du sport à Brest

Tél. 02 98 34 29 36

Du lundi au vendredi :
de 9 h à 19 h


LES CHIRURGIENS

INFORMATIONS MEDICALES

Retrouvez le descriptif détaillé de nos interventions, du séjour à la clinique aux suites des opérations.

Informations médicales orthopédiques à Brest


LA REEDUCATION

Réeducation orthopédique à BrestLes patients opérés dans le service d'orthopédie de la clinique de Kéraudren, bénéficient tous d'une prise en charge avec un kinésithérapeute.

LIENS

LA POLYCLINIQUE DE KERAUDREN

Clinique Keraudren à Brest

© Centre d’Orthopédie et de Traumatologie du SPORT ❘ Mentions légales ❘ Réalisation : Expression